Méthodes en (Paléo)biologie systématique

Crédits : 3 ECTS

Responsable : Gilles ESCARGUEL

En biologie comme en paléontologie, l’échantillonnage, la description, l’identification, la comparaison et finalement la conservation (archivage) d’organismes et de taxons impliquent différentes règles, conventions et méthodes que cette UE vous propose de découvrir en combinant quatre objectifs complémentaires :

      • Connaître et appliquer les concepts d’espèces en biologie et en paléontologie, ainsi que les Codes internationaux de nomenclature zoologique (ICZN) et botanique (ICBN) ;
      • Connaître le cadre législatif, scientifique et muséographique des collections de paléontologie ;
      • Maîtriser les concepts, méthodes et outils numériques en paléontologie pour décrire et comparer quantitativement des fossiles (approches classiques et géométriques de la morphométrie) et établir leurs relations de parentés (Maximum de Parcimonie, Inférence Bayesienne), depuis l’acquisition des données jusqu’à l’interprétation des résultats et leurs limites ;
      • S’initier aux méthodes phylogénétiques comparatives (contrastes indépendants, pGLS, p(M)ANOVA & p(M)ANCOVA).
Phylogénie (gauche) et Analyse en Composantes Principales de la morphologie crânienne 3D corrigée pour l’allométrie et les relations phylogénétiques (droite) de divers notongulés endémiques d’Amérique du Sud. Les quatre crânes permettent de visualiser les régions en expansion (jaune) et en contraction (violet) identifiées par les deux premières composantes principales de l’ACP. Pour exemples : squelette complet d’un Protypotherium [Pt] et reconstitution d’un Mesotherium [Ms]. Selon Gomez Rodrigues et al. (2018 : figs. 1a, 2d).